Running : préparation et récupération

running-preparation-recuperation-520x200

Le running, ou course à pied, est une activité physique qui, si elle est pratiquée régulièrement, procure de nombreux bénéfices pour la santé. Exécutée de manière plus intensive, elle peut nécessiter un soutien nutritionnel complémentaire.

http://www.herbalife-blog.fr/running-preparation-et-recuperation/

Comment rendre cette saison festive plus équilibrée

C’est en hiver que l’on prépare sa silhouette d’été

Alors cette année, mettez les fêtes de votre côté grâce aux produits Herbalife, délicieux et nutritifs. En quête d’astuces pour faire du sport en hiver ? Besoin d’un guide de survie beauté ? A court d’idées pour des en-cas équilibrés mais savoureux ? Lisez nos articles. Vous y trouverez de quoi rester au top pendant toute la saison des fêtes.

Cliquez sur ce lien

Fêtes de fin d’année : comment éviter le piège de la suralimentation

eviter-suralimentation-pendant-les-fetes-520x200

 

Les fêtes de fin d’année sont une période attendue par beaucoup, mais qui comporte également des pièges. De fait, on a souvent tendance à trop manger : comment faire alors pour éviter l’écueil de la suralimentation et rester en pleine forme ?

Ne pas jeûner en prévision des fêtes

Si vous vous dites que vous allez moins manger avant les fêtes pour plus pouvoir vous « lâcher » durant, sachez que c’est une mauvaise idée : votre corps ferait alors des réserves lorsque vous recommencerez à manger. Autrement dit : continuez à manger de manière équilibrée.

Toutefois, une cure détox une semaine avant les fêtes permettra de préparer le corps aux menus de fêtes riches en toxines (en raison des aliments riches en gras et en sucre que nous mangeons durant les fêtes) en éliminant les toxines accumulée toute l’année.

Autre astuce pour les dîners de fête : prenez une petite collation en fin de journée. Ainsi, vous aurez moins faim et serez moins susceptible de trop manger lors de l’apéritif.

Choisir les aliments

La période des fêtes de fin d’année est propice à une alimentation riche en graisse et en sel. Pourtant, plusieurs astuces permettent de se faire plaisir en mangeant sans déséquilibrer son alimentation.

Ainsi, à l’apéritif :

  •  Préférerez aux gâteaux, chips, cacahuètes des bâtonnets de légumes.
  •  Côté boisson, alternez boissons peu caloriques (à commencer par… l’eau qui permet de bien s’hydrater et qui aidera à digérer !) avec celles qui sont plus riches (notamment les cocktails ou les boissons alcoolisées). C’est aussi valable pour l’intégralité du repas !

Pour le menu :

  •  N’ayez pas la main lourde sur les sauces qui doivent relever un plat, mais pas le noyer.
  • Les plats à base de poisson et les fruits de mer sont en général moins caloriques.
  • De même, la volaille et le gibier (par exemple, cette recette de chevreuil) sont moins gras que les animaux d’élevage.
  • Privilégiez les légumes en accompagnement

Nos alternatives pour avoir une alimentation plus équilibrée vous donneront sans doute des idées !

Rester actif

Pour continuer à être en pleine forme en période de fête, soyez actif : une activité physique aide à conserver son équilibre (de poids, de niveau de stress…) en période de fêtes ! Pensez notamment aux balades digestiveslorsque vous sortez d’un déjeuner un peu plus lourd qu’à la normale.

En suivant l’ensemble de ces conseils, vous devriez éviter le piège de la suralimentation. Alors bonnes fêtes !

Les Fruits et Légumes d’Hiver oubliés

Herbalife_Article_24_Visuel-520x200

Cela fait maintenant plusieurs années que les fruits et légumes oubliés gagnent en popularité et viennent occuper les assiettes des grands restaurants et les plateaux des émissions de télévision culinaires. L’engouement pour ces produits à la réputation rustique s’explique facilement : ils sont vendus à la bonne saison, ce qui permet à la fois de les payer moins cher, de favoriser une agriculture responsable et de cuisiner des produits aux qualités gustatives et nutritionnelles incomparables. Pourtant, on peine souvent à franchir le cap d’achat, souvent par peur de ne pas savoir les cuisiner. Nous vous proposons quelques recettes pour faire connaissance avec ces aliments de l’hiver aux propriétés nutritionnelles insoupçonnées, oubliés à tort.

 

Les légumes
Avec les jours qui raccourcissent et le thermomètre qui descend, l’hiver invite à se retrouver autour de grosses potées réconfortantes, qui semblent devoir inexorablement composer avec le trio chou, carottes et pommes de terre. Mais les légumes d’antan sont là pour vous montrer que l’hiver aussi peut être une saison de réjouissance aux fourneaux ! Panais, topinambour,courge butternut, rutabaga, crosne, cerfeuil tubéreux, salsifis ou encoreradis noir… une longue liste de saveurs jusque là oubliées, mais méritant d’être mises à l’honneur.

Avec son goût qui rappelle celui de la noisette et ses teneurs particulièrement intéressantes en fer (51 % des AJR pour 100 g) et vitamine B9 (30 % des AJR pour 100 g), le panais peut se préparer de la même manière que sa cousine orange, la carotte, et se décline très facilement en chips salées.
Une fois pelé, débitez le panais en très fines tranches à l’aide d’une mandoline. Mélangez-les dans un saladier avec 2 cuillères à soupe d’huile et du sel de Guérande avant de les disposer sur une plaque de cuisson pour les enfourner 15 minutes à 205 °C. Une fois bien dorées, laissez-les sécher 15 minutes supplémentaires, la porte du four entrouverte.

Vous pourrez aussi apprécier tout simplement ces légumes en velouté, avec par exemple un velouté de courge butternut et topinambour :

  • Une belle courge butternut d’1 kg
  • 6 à 8 topinambours selon la taille (600 g)
  • 1 oignon
  • De la crème semi-épaisse
  • Du poivre

Pelez et coupez la courge, les topinambours et l’oignon. Placez-les dans une cocotte avant de les recouvrir d’eau. Laissez-les cuire 20 à 25 minutes avant de mixer le tout et ajoutez deux cuillères de crème.
En plus d’être parfait pour les discussions au coin du feu, ce plat couvrira plus de 70 % de vos besoins journaliers en vitamine A (570 µg) et potassium (1 450 mg).

A rôtir au four, à poêler, en chips, en soupe ou en velouté… Ces légumes se cuisinent aussi facilement que les stars de nos bacs réfrigérés, et feront partie de vos meilleurs alliés nutrition de l’hiver. A titre d’exemple, les salsifis sont riches en cuivre et en fibres et le rutabaga en potassium et vitamine C.

 

Les fruits
Vous l’aurez compris, hiver ne rime pas forcément avec rigueur et grisaille ! Du côté de l’assiette les fruits de saison, en partie tropicaux, ont comme un goût d’été ensoleillé. Grenade, papaye, goyave, pomélo, châtaigne etcoing sont prêts à ôter leur parure pour pleinement s’exprimer.

Mais que faire de ces fruits pleins de couleurs et de saveurs ? La salade de fruits reste un grand classique qui permet de consommer les fruits facilement, et avec un minimum de préparation. L’absence de cuisson permet en outre de conserver le maximum des nutriments contenus dans les fruits, les vitamines étant sensibles à la chaleur et les minéraux à la dissolution dans l’eau de cuisson.

Autrement, vous pouvez par exemple opter pour un biscuit compoté de papaye :

  • 1 papaye
  • 1 citron
  • 20 g de sucre
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • des gâteaux sablés

Pelez, égrainez et découpez la papaye en dés. Placez les morceaux dans une casserole avec le sucre et le jus du citron. Faites cuire à feux doux jusqu’à ce que le mélange gagne en consistance et laissez refroidir. Emiettez les sablés et mélangez-les avec le lait. Dans un cercle à pâtisserie, placez et tassez la préparation aux sablés puis surmontez-la de la compotée de papaye. Selon l’envie, couvrez de crème chantilly ou servez avec une boule de sorbet !

La châtaigne est un autre fruit d’hiver qui accompagne traditionnellement les volailles de fin d’année et qu’on rechigne souvent à cuisiner. Sa préparation est pourtant très simple !
Une fois l’enveloppe incisée, il suffit de les laisser cuire au four, une vingtaine de minutes à 220°C.
A ramasser lors d’une simple balade en forêt, 100 g de ce fruit riche en nutriments couvriront 30 % des AJR en potassium, 33 % des AJR en vitamine C, 36 % des AJR en vitamine B6, 60 % des AJR en manganèseet 82 % des AJR en vitamine B9 ! Un aliment dont il faut profiter en cette saison et donc à ne pas reléguer en simple accompagnement du repas de réveillon.

 

Plus besoin d’être un grand chef pour imaginer des recettes simples et savoureuses avec ces fruits et légumes oubliés, qui sauront retrouver une place de choix dans vos paniers d’hiver !

Agathe, diététicienne-nutritionniste diplômée