Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ?

Sèche musculaire : comment vous organiser et que manger pour améliorer votre définition musculaire ?

Pratiquer une sèche musculaire permet d’améliorer sa définition musculaire. L’objectif est de mieux mettre en avant ses muscles (abdominaux, triceps, pectoraux, biceps…) via un régime qui vise à perdre un maximum de graisses sans diminuer la masse musculaire (voire avec prise de muscle car prendre de la masse musculaire n’en sera que plus spectaculaire !)

Quels sont les principes d’une sèche musculaire ?

On ne se (re)met jamais au sport en faisant une sèche : cette phase de définition musculaire vise à faire ressortir les muscles sculptés par des mois de musculation.

Par rapport aux autres programmes musculaires, le volume de travail est augmenté afin de brûler plus de calories. Les dépenses énergétiques doivent être supérieures à votre apport calorique.

Les entraînements doivent aussi être intenses car le but est bien de conserver un maximum de masse musculaire, voire de prendre du muscle (prise de masse).

Le programme de musculation allie cardio training (les exercices de cardio à haute intensité – HiiT – sont efficaces) et travail musculaire (exemples, en travaillant par exemple son gainage) afin de diminuer la masse graisseuse (ou « masse adipeuse ») tout en conservant une bonne densité musculaire.

Que manger pendant une sèche musculaire ?

Lorsque l’on fait une sèche musculaire, le programme alimentaire implique de se détourner des graisses saturées (comme les fritures) et des sucres rapides (présents, par exemple, dans les sodas).

A l’inverse, le régime alimentaire doit privilégier les aliments à base de protéines et qui sont peu caloriques. Ceci permettra de nourrir les muscles sans qu’ils perdent de leur volume (perdre du gras mais prendre de la masse musculaire).

Globalement, diminuez progressivement vos apports alimentaires (régime hypocalorique).

Concrètement, votre programme de nutrition se basera :

  • sur les viandes et poissons (viande blanche, jambon, blanc ou cuisse de poulet ou de dinde, viande rouge peu grasse, blancs d’œuf, etc.),
  • sur les produits laitiers (comme le fromage blanc allégé, le lait écrémé),
  • sur les féculents (sucres lents) avant 16 heures (pâtes, riz, semoule, flocons d’avoine, pain complet, muesli, pomme de terre, patate douce, etc.),
  • sur les légumes (pour les vitamines et les fibres),
  • sur les fruits avant et après un entraînement.

Le tout en buvant suffisamment d’eau : l’hydratation reste un élément capital de l’équilibre alimentaire. Manger des aliments riches en fibres permet d’éviter d’avoir une forte sensation de faim, tout en limitant les calories ingérées.

Votre programme de nutrition doit intégrer des graisses : attention à ne pas les supprimer totalement. En effet, elles sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Prenez pour repère que vos calories doivent être réparties de la sorte :

  • 30% de protéines,
  • 20% de lipides,
  • 50% de glucides.

En période de sèche, nous recommandons également de mettre en place notre programme « cinq petits repas par jour ». En effet, manger plus souvent (mais moins à chaque fois) permet d’augmenter le métabolisme et, donc, de brûler plus efficacement les graisses. Veillez également à terminer votre dernier repas au moins 2 heures avant de vous coucher et à ne pas manger au lit.

Source : https://www.herbalife-blog.fr/

Nutrition et sport durant le Ramadan

Durant la période du Ramadan, Herbalife Nutrition vous délivre les conseils d’Ismet Tamer, Membre du conseil consultatif sur la nutrition d’Herbalife. Il explique ce qu’il faut faire pour garder un bon niveau d’énergie tout au long de la journée, et éviter de prendre ou perdre du poids.

Qu’est-ce que le Ramadan ?

Le Ramadan est, pour les musulmans, le « mois saint par excellence » car il constitue le mois du jeûne. Ainsi, au cours de ce mois, les musulmans ayant l’âge requis selon les courants de l’islam ne doivent pas manger ou boire, de l’aube au coucher du soleil.

Quelles sont les conséquences du Ramadan sur l’organisme ?

Le mois de Ramadan entraîne certains changements dans le fonctionnement physiologique de l’organisme, notamment lorsqu’il se déroule en été et que les jours sont longs.

La faim et la soif ralentissent le métabolisme du corps afin d’utiliser l’énergie des nutriments de la manière la plus efficace possible.

La rupture du jeûne en fin de journée (iftar) peut provoquer une augmentation soudaine de la glycémie, puis une chute rapide, entraînant fatigue et inefficacité. Ainsi, il est important de boire suffisamment d’eau au moment où le jeûne est rompu. Si vous ne buvez pas assez d’eau, votre métabolisme ne pourra pas utiliser l’énergie provenant des aliments avec, en conséquence, un risque de prise de poids non souhaitée.

Le Ramadan est-il une bonne occasion de perdre du poids ?

A l’inverse, on pourrait penser que perdre du poids est plus facile durant le Ramadan, du fait de l’interdiction de se sustenter en journée. Or le rythme alimentaire sur cette période n’est pas favorable à un tel objectif. Il est toutefois possible de conserver son poids idéal, en suivant quelques conseils.

Gardez la forme durant le Ramadan : en buvant suffisamment

Au cours du mois de Ramadan, un adulte doit boire environ 2 litres d’eau par jour. Il est important de maintenir ce volume durant la période de Ramadan.

Conservez une bonne alimentation

Il est nécessaire de consommer suffisamment de protéines, glucides, vitamines et minéraux de manière équilibrée entre l’iftar (au coucher complet du soleil) et le sahur (avant l’aube), ainsi que suffisamment de liquide pour répondre aux besoins énergétiques du métabolisme et aux éléments constitutifs dont le corps a besoin.

A la rupture du jeûne, commencez par boire (eau, jus de fruits fraichement pressés…), et n’attaquez le solide que 10-15 minutes après. En faisant ainsi, vous éviterez de trop manger.

Privilégiez les aliments faibles en graisses

Pour la préparation des plats à base de viande, de poulet ou de légumes, utilisez des méthodes de cuisson faibles en matières grasses. Vous pouvez les griller, les cuire à l’eau ou la vapeur.

L’excès de plats gras ou frits rend la digestion difficile.

Pour ressentir le sentiment de satiété qui vous permettra de jeûner de longues heures, pensez à bien intégrer des aliments fibreux (relire notre article sur les fibres) et des protéines (exemples de recettes riches en protéines) dans votre alimentation.

Dans tous les cas, vous serez amenés à bien intégrer des œufs, des légumes frais, des légumes cuits, des fruits, des fruits secs (noix, amandes…)des féculents à base de farine complète (semoule, pain complet, boulgour, etc.)…

Prenez le temps !

Mangez lentement en prenant le temps de bien mâcher les aliments.

Faites une petite promenade avant de dormir : cela aidera à la digestion, tout en étant bon pour la santé cardiovasculaire.

Moins de sport

Lors de vos activités quotidiennes en période de Ramadan, il est important de ne pas vous exposer de manière excessive à de fortes chaleurs et d’éviter les activités pouvant entraîner une perte importante de liquide.

Ainsi, il est recommandé aux athlètes réguliers de continuer leurs activités sportives, en diminuant d’un tiers la durée et l’intensité de ces activités sportives quotidiennes par rapport au reste de l’année.

Dans tous les cas

Faites vous accompagner si vous pratiquez une activité sportive en période de Ramadan, ou si votre activité professionnelle présente un caractère physique marqué (port de lourdes charges, exposition à des chaleurs importantes sur une longue durée, etc.).

Ne jeûnez pas sans consulter votre médecin si vous avez une maladie chronique ou si vous êtes enceinte : les femmes atteintes de diabète, de problèmes de cœur ou d’hypertension et les femmes enceintes doivent consulter leur médecin avant de jeûner.

Source : https://www.herbalife-blog.fr/

Les substituts de repas pour sportifs : intérêts et utilisations

Les substituts de repas pour sportifs sont un vrai partenaire nutritionnel pour les phases d’effort et de récupération. Herbalife Nutrition fait le tour de la question dans cet article !

Les substituts de repas sont des compléments alimentaires destinés à remplacer un repas. S’ils sont souvent associés à la perte de poids, ils présentent également de nombreux intérêts pour les sportifs. Herbalife Nutrition vous en explique les atouts et comment en consommer.

De quoi doit être composé un substitut de repas ?

Un bon substitut de repas doit apporter à l’organisme tout ce qu’un repas équilibré lui apporterait, que l’on parle de macronutriments ou de micronutriments. Ainsi, un substitut de repas doit contenir des protéines, des hydrates de carbone à index glycémique bas, de bonnes graisses, des fibres, des vitamines et des minéraux.

Le dosage entre ces différents éléments varie selon l’objectif visé : perdre du poids (pour les personnes étant en surpoids et/ou dans le cadre d’un régime), améliorer sa récupération ou développer sa masse musculaire par exemple.

Les substituts de repas pour sportifs : quels avantages ?

Certains sportifs utilisent les substituts de repas en poudre pour améliorer leur condition physique. Dans ce cas de figure, les substituts sont des produits riches en protéines et nutriments essentiels. Ainsi, ils doivent être un apport pour tous les éléments indispensables au développement musculaire et à la récupération.

Leurs avantages sont nombreux :

  • Parce qu’ils sont rapides à manger, ils permettent de manger à horaires plus réguliers, même lorsque l’on manque de temps pour manger.
  • Quelle que soit leur forme, le recours aux substituts permet de manger la bonne quantité de protéines (ils sont dosés pour respecter cet apport).
  • Ils permettent de répondre aux besoins nutritionnels du sportif: ils sont riches en protéines, vitamine D, fibres, etc.
  • Ils permettent de mieux manger même quand l’on est pressé: ils sont idéaux pour prendre un repas équilibré, même lorsque l’on manque de temps.

Comment utiliser un substitut de repas ?

Ils peuvent remplacer un à deux repas par jour.

Ils s’inscrivent dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré et varié (en manque d’inspiration, retrouvez des recettes Herbalife Nutrition dans notre catégorie dédiée) et un mode de vie sain.

Quelles sont les formes des substituts de repas pour sportifs ?

Shake / smoothie

Sous forme de poudre à mélanger avec d’autres ingrédients pour faire un shake ou un smoothie, les substituts de repas sont rapides à préparer et pratiques à consommer.

Les shakes et smoothies ont comme attrait spécifique d’aider à intégrer plus de fruits et légumes dans l’alimentation quotidienne. Avec du lait, ils apportent aussi du calcium.

Barre

Tenant dans la poche ou dans un sac, la forme compacte des barres est idéale pour les sportifs, avant ou après l’effort ! Ils prennent alors la place d’une collation.

Gâteau

Les gâteaux énergétiques sont des en-cas riches en glucides, en vitamines et protéines. Généralement consommés par les sportifs pratiquant des activités sportives nécessitant de l’endurance, ils se mangent environ deux heures avant le début de l’effort.

Soupe et velouté

Au déjeuner, les soupes et veloutés remplacent avantageusement un repas pris à l’extérieur ou un sandwich acheté à la boulangerie. Ils se préparent facilement à l’extérieur de chez soi (au travail par exemple) pour peu que l’on soit en mesure de chauffer de l’eau. Idéal donc pour un repas rapide et chaud !

Redécouvrez la Formula 1 Sport d’Herbalife Nutrition

Qu’est-ce que Formula 1 Sport d’Herbalife Nutrition ?

Formula 1 Sport est un repas pratique et équilibré qui contribue à soutenir les objectifs nutritionnels et sportifs de ses consommateurs ! C’est un substitut de repas adapté pour les sportifs et les personnes actives qui cherchent à trouver un équilibre entre leurs objectifs sportifs, la nutrition et leur mode de vie intense.

Ce substitut de repas pour sportif apporte :

  • 19 g de protéines de haute qualité et 5 g de fibres: c’est ainsi une base nutritionnelle solide pour soutenir les aspirations sportives
  • 25 vitamines et minéraux pour aider à optimiser la nutrition
  • tous les acides aminés essentiels, notamment la leucine qui compte parmi les acides aminés ramifiés (BCAA)
  • de la vitamine C, E et du sélénium, qui contribuent à la protection des cellules contre le stress oxydatif

Précisons enfin que le programme d’assurance qualité Informed Sport certifie qu’un lot d’échantillon avec lequel ce produit est fabriqué a été testé par rapport aux substances interdites par le laboratoire sportifs de classe mondiale anti-dopage, LGC.

Formula 1 Sport Saveur Crème Vanille

Formula 1 Sport Saveur Crème Vanille, à base de protéines de lait, est l’une des nouveautés de cette année pour Herbalife Nutrition. Sans gluten, convenant aux végétariens et sans colorants artificiels, ce nouveau substitut de repas pour sportif ravira vos papilles !

Comme nous l’avons mentionné plus haut, nous rappelons que ce produit est destiné à être utilisé dans le cadre d’un régime hypocalorique et en complément d’une alimentation équilibrée. Il est recommandé de pratiquer une activité physique régulière et de boire suffisamment. Il est important de bien respecter ces instructions.

Source : https://www.herbalife-blog.fr/

Comment booster son système immunitaire par le biais de la nutrition ?

L’actualité nous fait savoir que nous ne sommes jamais à l’abris d’un nouveau virus, susceptible de concerner la planète entière. Herbalife Nutrition vous explique comment la nutrition contribue au renforcement du système immunitaire – 20 mars 2020

20 mars 2020

A défaut d’un traitement approuvé pour traiter ou soigner un virus, et en l’absence de vaccin, nous devons nous en tenir aux mesures de prévention pratiques. C’est-à-dire :

  • entretenir une hygiène adaptée,
  • porter un masque si nécessaire
  • maintenir une distance physique minimum lors de nos échanges.

Entretenir les défenses immunitaires de notre organisme peut également s’avérer utile.

Après tout, notre système immunitaire constitue l’une des formes de défense les plus efficaces contre les infections virales. Le corps dispose de deux types de fonctions immunitaires :

  • l’immunité innée qui empêche les maladies de pénétrer l’organisme
  • l’immunité adaptative qui élimine ou qui empêche le développement des agents pathogènes tels que les virus et les bactéries dans l’organisme.

Toutefois, ce renforcement de l’immunité n’est pas aussi immédiat qu’on pourrait l’imaginer. Les chercheurs ont encore beaucoup de choses à comprendre à propos du système immunitaire, mais ce dont nous sommes sûrs, c’est du lien tangible entre système immunitaire et nutrition.

Pourquoi la nutrition renforce le bon fonctionnement du système immunitaire

Pour comprendre le rôle de la nutrition et de l’alimentation sur le système immunitaire humain, il convient d’approfondir le rôle de l’épigénétique (c’est l’étude des mécanismes biologiques qui activent ou répriment nos gènes).

Cela peut sembler complexe. Pour vous aider, prenez l’exemple des abeilles mellifères. Les abeilles présentent la même séquence ADN, mais produisent trois organismes différents : les ouvrières, les faux bourdons et les reines, qui dépendent de l’alimentation apportée aux larves. Cela prouve que si toutes les ouvrières naissent avec la capacité génétique de devenir des reines, leur alimentation affecte fondamentalement la façon dont leurs gènes sont exprimés et se manifestent physiquement.

De la même manière, si tous les humains sont génétiquement identiques à 99,9 %, l’épigénétique fait que nous sommes uniques de par les différentes combinaisons des gènes activés ou réprimés. Cela explique pourquoi certains d’entre nous ont les cheveux roux et d’autres les cheveux bruns, ou pourquoi certains ont la peau plus foncée et d’autres la peau plus claire par exemple.

Ce que nous mangeons, la région dans laquelle nous vivons, la quantité de sommeil, notre degré d’activité physique et même notre entourage proche, tous ces éléments sont à l’origine de réactions chimiques qui peuvent modifier notre état de santé.

S’ajoute à cela le microbiote, qui rassemble les microorganismes dont nous dépendons pour nous protéger contre les microbes, pour décomposer les aliments et en tirer de l’énergie, produire des vitamines essentielles et stimuler notre système immunitaire.

La plus grande partie du système immunitaire, environ 70 %, se situe à proximité des intestins. Elle surveille l’apport alimentaire et son utilisation par le corps. Notre alimentation doit donc absolument être équilibrée et apporter les bonnes vitamines, les bons minéraux et nutriments, et s’accompagner d’un style de vie équilibré. Cela suppose bien plus que le changer d’un ou deux types de nutriments dans notre alimentation. Cela implique d’équilibrer notre alimentation dans son ensemble pour assurer un apport nutritif optimal à l’échelle cellulaire.

Comment fortifier sons système immunitaire avec 4 groupes essentiels de nutriments

1. Booster son système immunitaire avec des protéines

Éléments constituants essentiels du corps, les protéines permettent à l’organisme de fabriquer les anticorps dont il a besoin pour se défendre contre les virus et les bactéries.

Pour veiller à un apport suffisant de protéines dans notre alimentation, nous pouvons consommer davantage d’aliments équilibrés et riches en protéines, tels que le poisson, la volaille, les viandes maigres, les aliments à base de soja et les produits laitiers allégés.

2. Renforcer son système immunitaire avec des vitamines et phytonutriments

Les vitamines A et C, ainsi que les phytonutriments, jouent un rôle clé dans la santé du système immunitaire.

La vitamine C est l’un des stimulants les plus importants pour le système immunitaire. Elle encourage le corps à produire des anticorps qui luttent contre les maladies. Le corps n’est pas capable de la produire ni de la stocker. Nous devons donc veiller à en assurer un apport journalier suffisant.

La vitamine A participe à la bonne santé de la peau, des tissus du système digestif et du système respiratoire.

Les phytonutriments, que l’on trouve dans les légumes et les fruits, réduisent le stress oxydatif capable de diminuer la réponse immunitaire face aux maladies. Certains phytonutriments ont déjà montré leur capacité à réduire le risque de cancer et de maladies cardiovasculaires, à lutter contre l’inflammation, à réduire la pression artérielle et à stimuler l’ensemble du système immunitaire.

3. Fortifier son système immunitaire avec des probiotiques et prébiotiques

Le système digestif joue un rôle central dans le soutien à la fonction immunitaire. Le tractus intestinal constitue le lien principal avec l’environnement externe. C’est également le chemin emprunté par les aliments, et qui contient le microbiote, acteur important de la digestion et de l’absorption des nutriments. La présence d’une bonne flore intestinale est associée à de nombreux bienfaits, tels que le contrôle de poids, l’amélioration de la digestion, de l’état de la peau, mais avant tout un renforcement de la fonction immunitaire. Les recherches dans ce domaine ne sont toutefois pas concluantes et leurs résultats ne sont pas applicables à l’échelle globale.

Les études ont montré que les probiotiques, ou bonnes bactéries, sont utiles au maintien du système digestif, tandis que les prébiotiques (type de fibres que le corps n’est pas capable de digérer) alimentent ces probiotiques.

4. Augmenter l’immunité du corps avec des acides gras Oméga-3

Les acides gras Oméga-3, notamment le DHA et l’EPA, sont des types de lipides essentiels présents dans certains aliments comme les graines de chia et les compléments nutritionnels de type huile de poisson. Ils pourraient renforcer les fonctions des cellules immunitaires qui jouent un grand rôle dans le système inné comme adaptatif en réponse aux infections.

Bien sûr les habitudes alimentaires ne se substituent en aucun cas à un traitement efficace, et la nutrition ne vous empêchera pas de contracter le COVID-19 ou d’autres maladies.  En revanche, elle peut vous permettre d’optimiser votre système immunitaire et de renforcer les défenses et de moins ressentir de fatigue. Et toute personne en bonne santé en est capable.

Article rédigé par le Docteur David Heber, Président du Comité International sur la Nutrition pour Herbalife Nutrition

Source : https://www.herbalife-blog.fr/comment-booster-son-systeme-immunitaire/

Prenez grand soin du cœur qui importe le plus : le vôtre !

Les roses sont rouges, Les violettes sont bleues, Votre cœur est précieux, Tout comme vous !

En février on célèbre l’amour, mais c’est également le Mois du Cœur au Royaume-Uni et dans d’autres pays. Des actions sont menées tout le mois pour sensibiliser à l’importance d’entretenir la santé de son cœur.

Le lien entre l’alimentation et la bonne santé du cœur ne date pas d’hier et nous savons bien ce que nous devrions faire : surveiller notre poids. Surveiller notre apport total en lipides et consommer le moins possible de graisses saturées. Contrôler notre consommation de sel. Privilégier les aliments riches en fibres, comme les haricots et les flocons d’avoine.

Ces conseils sont tous bons, mais nous devons également veiller à équilibrer notre consommation d’acides gras.

Le secret réside dans l’équilibre

Autrefois, les conseils des médecins en matière de lipides étaient très basiques : les graisses saturées étaient à proscrire et les graisses polyinsaturées étaient bonnes pour la santé.

Aujourd’hui nous en savons un peu plus et les choses sont plus complexes que cela. Cela tient au fait que nous ne consommons pas le bon équilibre en matière d’acides gras Oméga-3 et Oméga-6, ce qui affecte notre santé (i).

Il serait trop simple de réduire les choses à la simple affirmation « les Oméga-3 sont bons et les Oméga-6 sont mauvais ». En effet, aucun des deux n’est foncièrement « mauvais ».

On les nomme acides gras « essentiels » parce que notre corps n’est pas capable de les produire. Nous devons donc les lui apporter par le biais de notre alimentation. En petites quantités, les acides gras essentiels jouent des rôles importants comme soutenir la circulation sanguine ou encore le bon fonctionnement de la vue ou du cerveau (ii).

Le problème, c’est qu’en général nous consommons trop d’Oméga-6 et pas assez d’Oméga-3.

Notre alimentation moderne est ultra riche en Oméga-6 (frites, sauces salade, pâtisseries, biscuits, etc.) En parallèle, nous ne mangeons pas suffisamment d’aliments riches en Oméga-3 comme le poisson, les légumes, les noix et les graines de lin.

Pour y remédier, il faudrait manger davantage de poisson dans la semaine, ce qui augmenterait notre taux d’EPA et DHA. Ces acides gras en particulier sont présents dans le poisson et participent au maintien d’une fonction normale du système cardiovasculaire (iii).

Malheureusement nous sommes nombreux à ne pas intégrer assez de poisson à notre alimentation. Le poisson fraîchement pêché est excellent, mais vous pouvez opter pour du poisson en conserve, plus simple et plus pratique. Si vous n’aimez pas le poisson, vous pouvez également opter pour des compléments alimentaires à base d’huile de poisson. Mais rappelez-vous que les compléments ne peuvent se substituer à une alimentation équilibrée.

Mieux manger pour un cœur en forme

• Mangez plus de fruits, de légumes, de céréales complètes et de haricots. Ils contiennent des vitamines, des minéraux, des fibres et des antioxydants.

• Contrôlez votre apport en lipides totaux et saturés en préférant les protéines maigres.

• Puisez vos acides gras insaturés dans les aliments comme le poisson, les fruits à coque, l’avocat ou encore l’huile d’olive.

• Préférez les produits laitiers 0% ou allégés, les escalopes de volaille, les morceaux maigres de viande rouge et les protéines végétales comme les lentilles, les haricots et le tofu.

Limitez les graisses ajoutées en réduisant par exemple les sauces salade, les tartinades, les sauces et les aliments frits.

• Évitez les aliments hautement transformés.

• Consommez plus d’aliments riches en fibres (patates douces, fruits rouges, prunes, brocolis et carottes) (iv)

Quand le cœur est concerné, cela va bien au-delà des sentiments.

Prenez grand soin du cœur qui importe le plus : le vôtre !

i EFSA, EFSA Journal 2011;9(4):2078

ii EFSA, EFSA Journal 2010;8(10):1796 and EFSA, EFSA Journal 2011;9(4):20783 EFSA, EFSA Journal 2011;9(4):2078

iii EFSA, EFSA Journal 2010;8(10):1796, EFSA, EFSA Journal 2011;9(4):2078

iv EFSA, EFSA Journal 2009;7(9):1254, EFSA, EFSA Journal 2011;9(6):2207

Plus d’infos ? nous contacter

Source : Lettre d’Information des Clients Herbalife Nutrition – 18 février 2020

Fêtes de fin d’année : comment éviter le piège de la suralimentation ?

Suivez les conseils d’Herbalife Nutrition pour ne pas tomber dans le piège de la suralimentation !

Les fêtes de fin d’année sont une période attendue par beaucoup, mais qui comporte également des pièges. De fait, on a souvent tendance à trop manger : comment faire alors pour éviter l’écueil de la suralimentation et rester en pleine forme ?

Conseil Herbalife Nutrition : ne jeûnez pas avant fêtes

Si vous vous dites que vous allez moins manger avant les fêtes pour plus pouvoir vous « lâcher » durant, sachez que c’est une mauvaise idée. En effet, votre corps ferait des réserves lorsque vous recommencerez à manger. Autrement dit : continuez à manger de manière variée, équilibrée et dans des proportions habituelles.

Toutefois, une cure détox une semaine avant les fêtes permettra de préparer le corps aux menus de fêtes riches en toxines (en raison des aliments riches en gras et en sucre que nous mangeons durant les fêtes) en éliminant les toxines accumulée toute l’année.

Autre astuce pour les dîners de fête : prenez une petite collation en fin de journée. Ainsi, vous aurez moins faim et serez moins susceptible de trop manger lors de l’apéritif. Et oui, mieux vaut arriver à ce type de repas sans avoir trop faim ! Vous tomberiez alors dans les pièges des apéritifs, en vous jetant sur des aliments trop gras, trop salés et trop caloriques. Les conseils Herbalife Nutrition formulés pour l’été s’adaptent parfaitement à la saison des fêtes de fin d’année que nous entamons.

Dès l’apéritif, prenez le temps de manger tranquillement plutôt que d’engloutir les mets à disposition. Grignotez afin de laisser le temps au sentiment de satiété de se faire sentir. Et commencez par les aliments les plus sains et pauvres en calories (légumes, féculents, sources de protéines), qui vous aideront à résister aux autres « tentations ».

Avis Herbalife Nutrition : choisissez bien les aliments

La période des fêtes de fin d’année est propice à une alimentation riche en graisse et en sel. Pourtant, plusieurs astuces permettent de se faire plaisir en mangeant sans déséquilibrer son alimentation.

Bien choisir ses aliments à l’apéritif

  •  Préférerez aux gâteaux, chips, cacahuètes, charcuteries, des bâtonnets de légumes (carotte, chou-fleur, endive…). Les verrines présentent l’avantages sur les amuses bouches de ne pas avoir de feuilletage trop gras.
  •  Côté boisson, alternez boissons peu caloriques (à commencer par… l’eau qui permet de bien s’hydrater et qui aidera à digérer !) avec celles qui sont plus riches (notamment les cocktails ou les boissons alcoolisées, boissons particulièrement riches en calories). C’est aussi valable pour l’intégralité du repas où il est recommandé qu’un verre sur deux soit de l’eau. Idéalement, à l’apéritif, limitez-vous à un verre d’alcool.

Faire les bons choix pendant le repas

  •  N’ayez pas la main lourde sur les sauces qui doivent relever un plat, mais pas le noyer (qui plus est, votre système digestif vous remerciera) : une cuillère à soupe de sauce est en général un maximum.
  • Les plats à base de poisson et les fruits de mer sont en général moins caloriques.
  • De même, la volaille (caille, pigeon, pintade, coq…) et le gibier (chevreuil, sanglier, faisan…) sont moins gras que les animaux d’élevage et restent riches en protéines.
  • Si certains plats semblent « incontournables » (le foie gras par exemple pour certain), veillez à en manger dans des quantités raisonnables !
  • Privilégiez les légumes en accompagnement, en röstis par exemple.

Les arbitrages du dessert

  • Au dessert, privilégiez une bûche glacée (à base de sorbet) à la bûche pâtissière…
  • A moins que vous n’optiez pour une corbeille de fruits exotiques !

Nos alternatives pour avoir une alimentation plus équilibrée vous donneront sans doute des idées !

Restez actif

Pour continuer à être en pleine forme en période de fête, soyez actif : une activité physique aide à conserver son équilibre (de poids, de niveau de stress…) en période de fêtes ! Pensez notamment aux balades digestives lorsque vous sortez d’un déjeuner un peu plus lourd qu’à la normale.

En suivant l’ensemble de ces conseils Herbalife Nutrition, vous devriez éviter le piège de la suralimentation

Nous vous souhaitons une belle année 2020

Source : https://www.herbalife-blog.fr/

ENCAS ou GRIGNOTAGE ?

38% des Français avouent manger au moins une fois en dehors des repas tous les jours ou presque*. ll faut savoir différencier les encas du grignotage.

*Source : sondage CREDOC (Centre de Recherche pour
l’Etude et l’Observation des Conditions de vie) – mars 2018

SUIVEZ NOTRE PROGRAMME « CINQ PETITS REPAS PAR JOUR »

Cinq petits repas légers peuvent être plus efficaces que trois gros repas. Faire des collations peut vous éviter les fringales et vous apporter un niveau d’énergie régulier tout au long de la journée.

Pour contrôler votre poids remplacez deux repas par jour par un Shake de Formula 1 Herbalife et prenez un repas équilibré.
Pour garder votre poids de forme et apporter les nutriments essentiels à l’organisme remplacez un repas par jour par un Shake de Formula 1 Herbalife et prenez deux repas équilibrés.

Source : https://alimentation.herbalifefrance.fr/idees-recettes/programme-5-repas
Utiliser les produits Herbalife dans le cadre d’une alimentation variée et
équilibrée et d’un mode de vie sain et actif.
Lire attentivement les étiquettes des produits et ne dépasser pas la dose
recommandée.

Comment les personnes occupées peuvent-elles bien manger ?

En Europe et dans le reste du monde, nos habitudes alimentaires ne sont pas particulièrement encourageantes. La consommation de lipides en Europe est plus élevée qu’elle le devrait [1], l’apport en lipides saturés atteint désormais des records [1, 2]. Le schéma se répète avec le sel. Dans certains pays l’apport moyen en sel est plus de trois fois supérieur aux quantités maximum recommandées [3].

En outre, nous ne consommons pas suffisamment de vitamines et minéraux [1], et notre apport en fibres dans de nombreux pays européens est trop faible [4]. On peut ajouter à cela le fait que seulement 12 % des adultes en Europe consomment les cinq portions de fruits et légumes recommandés par jour [5].

Bien sûr, ces données ne représentent pas le quotidien de chaque individu, mais c’est une réalité pour de nombreuses personnes. Plus de la moitié des adultes européens sont désormais en surpoids, dont 20 % souffrent d’obésité [6].

Quand on interroge les gens sur la qualité de leur alimentation, la majorité pense qu’il y a matière à amélioration [7]. Mais cela semble difficile à mettre en place. En effet la multiplication des schémas de travail irrégulier et des styles de vie débordés est associée à une diminution de la consommation des légumes et des repas faits maison [8]. En fait l’un des principaux obstacles à l’équilibre nutritionnel est le manque de temps [8].

Herbalife Nutrition a rassemblé pour vous ses astuces pratiques qui vous feront gagner du temps dans la préparation de repas équilibrés.

Conseil Herbalife Nutrition pour mieux manger : planifiez vos repas pour la semaine.

Cela vous fera gagner du temps parce que vous n’aurez pas à réfléchir à ce que vous allez cuisiner chaque jour, et vous ferez vos courses une fois par semaine seulement.

Vous pouvez également planifier vos repas à la semaine en tenant compte des multiples utilisations de vos ingrédients dans plusieurs plats. Vous gagnerez ainsi un temps considérable.

Au début, cela vous semblera compliqué. Mais avec le temps cela deviendra une habitude.

Astuce Herbalife Nutrition pour manger plus sainement : « recyclez » vos repas

Lorsque vous cuisinez, préparer une portion supplémentaire que vous utiliserez dans votre prochain repas ou pour le repas que vous emportez au bureau. Par exemple, si vous cuisinez des pâtes pour le dîner, faites cuire une portion supplémentaire et transformez-la en une salade de pâtes facile à transporter pour votre déjeuner du lendemain. Pour cela rien de plus simple, il vous suffit d’ajouter quelques légumes découpés et une source de protéines maigres comme des œufs ou du poulet.

Si vous préparez un plat au four à base de légumes, ajoutez une portion supplémentaire de légumes que vous pourrez utiliser et dans une quiche ou une tarte. Il n’est pas utile d’utiliser vos restes immédiatement. Vous pouvez les congeler pour les utiliser ultérieurement.

Avis Herbalife Nutrition pour une alimentation plus équilibrée : n’ayez pas peur des aliments en conserve.

Le poisson et les légumes secs en boîte constituent des alternatives très pratiques à leurs équivalents cuisinés maison. En revanche, n’oubliez pas que dans certains cas le liquide contenu dans la conserve peut contenir du sel ajouté.

Pensez à bien égoutter le produit d’abord. Si besoin, vous pouvez rincer le contenu avant de l’ajouter à vos préparations.

Recommandation Herbalife Nutrition pour des repas plus sains : les fruits et légumes surgelés ou en conserve comptent dans vos cinq portions journalières.

Il s’agit d’alternatives pratiques à leurs équivalents frais. Ainsi vous avez toujours des fruits ou des légumes à disposition. Préférez ceux sans sucre ni sel ajoutés et essayez d’équilibrer la quantité de fruits et légumes frais par rapport à ceux surgelés ou en conserve.

Suggestion Herbalife Nutrition pour personnes pressées : gardez des en-cas équilibrés à portée de main

Certains en-cas équilibrés prennent autant de temps à préparer qu’il en faut pour attraper un en-cas prêt à consommer. Il suffit juste d’avoir les ingrédients à portée de main. Veillez à toujours avoir des en-cas prêts à consommer ou simples à préparer, mais surtout équilibrés comme des fruits, des légumes, des barres aux protéines, des noix ou encore des préparations en poudre pour Shake dans vos placards, votre réfrigérateur et au bureau.

Conseil Herbalife Nutrition pour une alimentation plus saine : assurez-vous de disposer toujours d’ingrédients pour des plats équilibrés faciles à préparer

Manger équilibré ne prend pas autant de temps que vous le pensez. Beaucoup de salades composées peuvent être préparées en quelques minutes seulement, surtout si vous appliquez la technique de recyclage des aliments, ou si vous utilisez des légumes, des légumes secs ou du poisson en conserve. Les sandwiches et les wraps sont également des options intéressantes si vous manquez de temps. Veillez par contre à y intégrer beaucoup de légumes, du fromage allégé ou une viande maigre et préférez le pain ou les galettes à base de blé complet.

Astuce Herbalife Nutrition pour manger plus équilibré quand on manque de temps : essayez les substituts de repas

Même si vous ne cherchez pas à perdre du poids, les Shakes et les barres substituts de repas peuvent vous sauver la mise quand vous n’avez pas le temps de préparer un repas équilibré. Ils contiennent des nutriments essentiels, notamment des protéines, des vitamines et minéraux, et sont prêts en quelques minutes seulement.

Article rédigé par Florencia Braga, Manager, Scientific Affairs, EMEA, Herbalife Nutrition

Références :

1         Rippin HL, et al. Apports nutritionnels chez les adultes, d’après les enquêtes nationales actuelles sur l’alimentation des populations européennes. Nutrients. 2017 Dec; 9(12): 1288.

2         Eilander A, et al. Apports et sources d’acides gras dans l’alimentation en Europe : Les apports actuels des populations en lipides sont-ils conformes aux recommandations nutritionnelles ? Eur J Lipid Sci Technol. 2015 Sep;117(9):1370-1377.

3         Organisation Mondiale de la Santé. Bureau régional pour l’Europe. Réduire la consommation de sel, 2014. (En ligne). Disponible à l’adresse suivante : http://www.euro.who.int/en/health-topics/disease-prevention/nutrition/news/news/2014/09/reducing-salt-consumption. [Accès le 28 juin 19]

4         Stephen AM, et al. Les fibres alimentaires en Europe : état actuel des connaissances sur les définitions, les sources, les recommandations, les apports et les liens avec la santé. Nutr Res Rev. 2017 Dec;30(2):149-190.

5         OCDE (2016), «La consommation des fruits et légumes chez les adultes» dans «Health at Glance : Europe 2016: État de la santé dans le cycle UE, OECD Publishing, Paris, https://doi.org/10.1787/health_glance_eur-2016-28-en.

6         Organisation Mondiale de la Santé. Bureau régional pour l’Europe. Infographie – Plus de 50 % de la population est en surpoids ou obèse (Télécharger), 2013. (En ligne). Disponible à l’adresse suivante : http://www.euro.who.int/en/health-topics/noncommunicable-diseases/obesity/data-and-statistics/infographic-over-50-of-people-are-overweight-or-obese-download [Accès le 28 juin 19]

7         Powell-Wiley TM, et al. Perception et qualité objective de l’alimentation chez les adultes aux États-Unis : analyse croisée de l’enquête sur l’examen de l’alimentation et de la santé nationale (NHANES). Public Health Nutr. 2014 Dec;17(12):2641-9.

8         Pinho MGM, et al. Explorer la relation entre les obstacles perçus à l’équilibre alimentaire et les comportements nutritionnels chez les adultes européens. Eur J Nutr. 2018 Aug;57(5):1761-1770.

Source : https://www.herbalife-blog.fr/

10 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on se pèse

Vous arrive-t-il de regarder votre balance en vous demandant si elle indique vraiment le bon chiffre ? C’est assez fréquent et vous commettez peut-être l’une de ces 10 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on se pèse.

Le fait de se peser peut sembler plutôt simple et anodin. De fait, il suffit de monter sur la balance, de lire le chiffre, d’en redescendre, puis de poursuivre sa journée.

Pourtant, aussi simple que cela puisse paraître, nous sommes nombreux à faire certaines erreurs qui portent à conséquence et peuvent expliquer pourquoi le poids affiché n’est pas le bon.

Dans cet article, Herbalife Nutrition vous dévoile ses 10 conseils qui vous aideront à vous peser correctement.

Biais 1 : Vous vous pesez trop souvent

Il est normal que votre poids fluctue d’un jour à l’autre. Ces variations peuvent même atteindre quelques kilos. La plupart sont dues aux variations des fluides et à ce que vous avez mangé récemment.

Si, par exemple, vous avez mangé salé au dîner, votre corps peut retenir les fluides en plus grande quantité et augmenter le chiffre sur la balance le lendemain matin. A l’inverse, si vous réduisez votre consommation de glucides, vous pouvez perdre de l’eau temporairement, ce qui allège un peu votre poids sur la balance.

Interprétez ces modifications comme elles doivent l’être et essayez de vous peser moins souvent. Vous pourrez dégager plus facilement une tendance de votre poids. En vous pesant moins souvent, vous prendrez du recul sur l’évolution de votre poids, et pourrez le suivre avec une plus grande justesse.

Conseil Herbalife Nutrition : ne montez plus tous les jours sur la balance pour vous peser !

Si vous êtes une femme, sachez que le phénomène de rétention d’eau s’accentue pendant les menstruations, ce qui peut vous laisser penser, à tort, que vous avez pris du poids : il vaut peut-être mieux éviter la balance pendant cette période.

Erreur 2 : Vous ne savez pas combien pèsent vos vêtements

Si vous ne vous pesez pas chez vous, vous ne savez peut-être pas de combien ajuster votre poids en fonction de vos vêtements. Et vous pensez certainement qu’ils pèsent plus lourd qu’en réalité.

Un article (1) publié il y a quelques années a fait la lumière sur ce sujet. Des chercheurs ont pesé 35 femmes et 15 hommes qui ne portaient que leurs vêtements d’intérieur, sans chaussures. Ils les ont pesés 4 fois en une année et ont dressé la moyenne du poids des vêtements pour chaque personne. Les vêtements des hommes (en moyenne) étaient plus lourds que ceux des femmes et, fait intéressant, leur poids ne variait que très peu dans l’année.

Ces résultats ont permis d’établir une moyenne et il est conseillé aux femmes de considérer que leurs vêtements pèsent en moyenne 0,8 kg (1,2 kg pour les hommes).

Astuce Herbalife Nutrition : pesez-vous si possible dans le plus simple appareil

Bien sûr, si vous vous pesez chez vous, préférez le faire dans le plus simple appareil : au moins vous n’aurez pas le biais des vêtements que vous portez, et connaîtrez ainsi plus justement votre poids réel.

Faute 3 : Vous vous concentrez uniquement sur votre poids et non sur votre composition corporelle

N’oubliez pas que ce que traduit la balance, c’est uniquement votre poids. Ce qui compte avant tout, c’est votre composition corporelle.

Une personne très musclée peut être considérée en surpoids si l’on s’en tient aux courbes standards. Mais l’analyse corporelle révèlerait très probablement un pourcentage de masse adipeuse correct et un poids raisonnable. A l’inverse, une personne fine mais « grasse » peut afficher un poids raisonnable dans les courbes standards alors que son pourcentage de masse adipeuse est trop élevé.

Faux-pas 4 : Vous vous pesez le soir

Si vous faites partie de ces personnes qui sautent sur la balance plusieurs fois par jour, vous avez certainement remarqué que votre poids peut fluctuer légèrement entre le matin et le soir. C’est, entre autres, dû aux aliments que vous avez ingérés tout au long de la journée.

Avis Herbalife Nutrition : pesez-vous le matin !

Bref, le moment idéal pour vous peser est le matin au réveil, sans vos vêtements et après avoir vidé votre vessie.

Erreur 5 : Vous vous pesez sur plusieurs balances

Vous pensez peut-être que toutes les balances donnent le même résultat. Pourtant bien souvent ce n’est pas le cas. Faites le test une fois à l’occasion d’une visite chez votre généraliste : pesez-vous chez lui et chez vous. Vous constaterez probablement que le poids n’est pas le même.

Conseil Herbalife Nutrition : n’utilisez qu’une seule balance

En effet, les balances ne sont pas les mêmes ; c’est pourquoi Herbalife Nutrition vous conseille de toujours utiliser la même balance.

Le poids, c’est une chose ; mais ce qui compte avant tout, c’est la direction que vous souhaitez prendre. Si vous vous pesez toujours sur la même balance, vous aurez une idée plus précise de la tendance au fil du temps.

Biais 6 : Votre balance n’est pas performante

Si vous voulez vous peser chez vous, investissez dans une balance digne de ce nom. Il semblerait que les balances à affichage numérique soient plus fiables que les anciens modèles à ressorts. Prenez le temps de faire des comparatifs et de lire les avis des consommateurs avant de faire votre choix.

Faute 7 : Votre balance est posée sur un tapis

Les balances sont conçues pour reposer sur une surface dure, comme du parquet ou du carrelage. Si vous l’installez sur un tapis ou une moquette, elle ne sera pas bien équilibrée et le résultat pourrait être inexact.

Veillez à bien reproduire d’une fois sur l’autre les conditions dans lesquelles vous vous pesez, et notamment l’endroit où vous vous pesez : idéalement toujours le même pour un meilleur suivi de l’évolution de votre poids.

Faux-pas 8 : Vous vous pesez le lundi

La plupart des gens ont une discipline alimentaire pendant la semaine et se relâchent durant le weekend. S’ils ont réussi à contrôler leur apport calorique, leur poids est probablement à son minimum le vendredi.

Astuce Herbalife Nutrition : pesez-vous plutôt le vendredi matin, et non le lundi matin

Cette stratégie peut vraiment vous aider à garder le cap pendant le weekend. Mais si vous faites des écarts pendant le weekend, alors votre poids pourrait bien être à son maximum le lundi matin et il sera trop tard.

Or cette « prise » de poids de fin de semaine ne sera que temporaire si vous retrouvez une bonne hygiène de vie en semaine. Il serait ainsi dommage de vous miner le moral en croyant avoir pris réellement du poids.

Erreur 9 : Vous vous pesez après avoir fait du sport

Après l’entraînement, il y a de grandes chances pour que vous ayez éliminé des fluides, donc votre poids risque d’être en dessous de la réalité. Si vous n’êtes pas bien hydraté, votre poids ne sera pas précis.

Avis Herbalife Nutrition : attendez au moins le lendemain d’une séance de sport pour vous peser

Ne vous pesez après le sport que si vous voulez vérifier votre perte en fluides (afin de les compenser). Certains athlètes se pèsent avant et après l’entraînement pour savoir de quelle quantité de fluide ils ont besoin pour reconstituer leurs réserves (chaque kilo perdu pendant l’exercice représente 1 litre de fluide à remplacer).

Biais 10 : Vous laissez votre poids sur la balance affecter votre humeur pour le reste de la journée

Si le résultat sur la balance vous déçoit, ne le laissez pas vous gâcher la journée. Pensez bien que le moment où vous vous pesez n’est qu’un instant dans votre journée. Et tout comme votre tension ou votre taux de cholestérol, ce n’est qu’un chiffre qui vous indique où vous en êtes… Ce n’est pas un jugement porté sur qui vous êtes vraiment.

Gardez le fil de l’évolution de votre poids mais ne jugez pas vos progrès uniquement sur ce que vous dit la balance. A terme, les bonnes habitudes que vous aurez prises au quotidien vous aideront à vous approcher de votre objectif. Alors concentrez-vous sur les changements positifs que vous faites dans votre vie et laissez votre poids s’occuper tout seul, même si votre poids stagne.

En synthèse, pesez-vous idéalement une fois par semaine, toujours le même jour (plutôt le vendredi, mais pas le lundi), le matin, sans vêtements, après être allé aux toilettes, toujours sur la même balance (de qualité) posée sur un sol dur… et prenez du recul sur l’évolution de votre poids !
N’oubliez pas que les membres herbalife sont là pour vous aider à cette prise de recul, et pour vous accompagner dans la définition de vos objectifs qui doivent être réalistes et personnalisés en fonction des besoins de chacun ! Ainsi, n’hésitez pas à demander une évaluation bien-être (gratuite) auprès d’un Membre Herbalife !

(1) Whigham LD et al. Int J Obesity. 37:160 ; 2013.

Article rédigé par Susan Bowerman, responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife Nutrition. Elle est diététicienne professionnelle et spécialiste de la diététique sportive.

Source : www.herbalife-blog.fr

Le sucre présent dans les fruits est-il mauvais pour mon régime ?

Le sucre dans les fruits est-il bon ou mauvais ? Herbalife Nutrition décrypte le vrai du faux.

Certaines idées reçues ont la vie dure. C’est le cas des fruits, souvent éliminés à tort dans le cadre d’un régime, au motif qu’ils sont “pleins de sucre” et “regorgent de glucides”. Pourtant, les fruits frais font partie des aliments les plus sains qui soient !

Idée-reçue : les fruits, ce ne sont que du sucre

Premier cliché auquel il faut enfin tordre le cou : “les fruits, ce ne sont que du sucre”. Car les fruits frais, en plus du contenir du sucre naturel, apportent de l’eau, des vitamines, des minéraux, des fibres et des phyto-nutriments (des composés présents à l’état naturel dans les aliments d’origine végétale, aux propriétés notamment antioxydantes).

Peu d’aliments peuvent se targuer d’apporter autant avec seulement 75 calories moyennes par portion !

Les fruits injustement incriminés

Certes, lorsque l’on consomme des fruits, les calories sont essentiellement fournies par les glucides, issus du fructose, le sucre naturellement contenu dans les fruits.

Pourtant, cette caractéristique n’est pas propre aux fruits, mais à tous les aliments d’origine végétale, qui sont aussi riches en cellulose et donc en fibres.

Lorsqu’on mange des légumes, la majorité des calories absorbées provient des hydrates de carbone également. Pourtant, les légumes ne souffrent pas, dans l’inconscient collectif, d’une mauvaise image liée à un trop fort taux de sucre !

De quel sucre parle-t-on ?

Fructose, glucose, saccharose, lactose, maltose… : le sucre existe sous différentes formes. Et toutes n’ont pas les mêmes effets sur notre métabolisme. Prenons les deux plus connues du grand public : le fructose et le saccharose. Dans les fruits (et le miel par ailleurs), on trouve du fructose. Le saccharose, quant à lui, correspond au sucre alimentaire ajouté dans les aliments.

Ainsi, dans le premier cas, on a un sucre naturel et, dans le deuxième, un sucre industriel. Or les sucres industriels ont un indice glycémique bien plus élevé ! Choisir les fruits, c’est favoriser un sucre naturel qui, couplé aux autres nutriments et aux fibres, limite les pics glycémiques.

Sucre naturel contre sucre ajouté

Avant même de considérer que les fruits « ne sont que du sucre », ou « trop riches en hydrates de carbones », il serait plus juste de s’intéresser au type d’hydrates de carbone dont il s’agit réellement.

Il existe en effet une énorme différence entre la valeur nutritionnelle des hydrates de carbone contenus naturellement dans fruits frais et autres végétaux (les sucres, l’amidon et les fibres) et les calories issues des sucres ajoutés dans une multitude d’aliments, allant des brownies à la sauce barbecue.

Les fruits ont de multiples vertus

Alors quelle quantité de sucre consomme-t-on réellement en mangeant des fruits ? Par exemple, une orange de taille moyenne contient environ 12 grammes de sucres naturels (soit l’équivalent de trois cuillères à café), une coupelle de fraises seulement sept grammes (soit moins de deux cuillères).

En plus, vous bénéficiez en même temps de trois grammes de fibres, un apport journalier suffisant en vitamine Cd’antioxydants, de l’acide folique et du potassium pour un total de 50 ou 60 calories.

En plus, avec un peu d’imagination, il reste à assez simple de se régaler avec des fruits. Certains d’entre eux, comme la pomme, font même partie d’aliments dits brûle-graisses, à intégrer dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

À l’inverse, 30 ml de soda vous apporteront environ 225 calories et aucun autre nutriment utile pour protéger l’organisme. Alors, convaincus ?

Quand manger des fruits ?

Vous vous en doutez : comme nous vous le répétons régulièrement sur le blog Herbalife Nutrition, une alimentation saine est équilibrée et variée. Ceci est vrai pour les fruits : mangez-en, mais pas tout le temps les mêmes ! Suivez notamment le rythme des saisons pour apporter à votre organisme les nutriments dont il a besoin : les fruits sont en la matière une aide précieuse !

Par ailleurs, l’impact du sucre des fruits aura un impact différent selon le moment auquel vous les mangez. Ainsi, préférez manger des fruits au petit déjeuner, le matin ou après une séance de sport. A l’inverse, il est moins recommandé de manger des fruits le soir.

Faut-il arrêter le sucre (des fruits) ?

Comme pour beaucoup de nutriments, ce n’est pas le sucre qui est néfaste, mais un excès de consommation de sucre. Consommer trop de sucre peut entraîner de nombreux troubles : surpoids et obésité, caries, baisses d’énergie, diabète, etc.

Si arrêter de consommer du sucre d’origine industrielle ne présente pas de contre-indication (ce n’est pas un nutriment essentiel), stopper toute consommation de sucre naturel présente de nombreux inconvénients. Les aliments qui en contiennent, comme les fruits, sont source de vitamines, d’antioxydants, etc. Ils sont donc essentiels au bon fonctionnement de notre métabolisme !

Bref, consommés en quantité raisonnable, les fruits, et le sucre qu’ils contiennent, restent un aliment essentiel qu’il faut intégrer dans nos régimes alimentaires.

Source : https://www.herbalife-blog.fr